Le clan Le Seigneur des Anneaux

Nous sommes les SDA, nous sommes sur TW. C'est l'esprit d'équipe qui nous rend plus forts que les autres.
 
AccueilPortailMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La bataille de Cerignole: 28 Avril 1503

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virtualwarrior10
MEDAILLE DE LA PARTICIPATION + MEDAILLE DE LA FIDELITE + Ambassadeur des SDA
MEDAILLE DE LA PARTICIPATION + MEDAILLE DE LA FIDELITE +  Ambassadeur des SDA
avatar

Messages : 9861
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 52
Localisation : France

MessageSujet: La bataille de Cerignole: 28 Avril 1503   Lun 23 Nov - 19:05

Date : 28 Avril 1503
Lieu : près de la ville de Cerignole (Italie)

Nations  en présence : France vs Espagne (allié au royaume de Naples)


Armée française :
Environ 9500 hommes et 26 artilleries.
L’armée française est encore très médiévale dans sa composition. Majoritairement constituée de cavalerie lourde qui représente la voute de l’armée et de mercenaire à pied.
La cavalerie lourde est devant, toujours pressée de montrer sa valeur
Derrière l’artillerie et encore en arrière l’infanterie

Armée espagnole
Dirigée par le commandant « el gran capitan » très célèbre en Espagne
Environ 9200 hommes principalement constitué d’arquebusiers, arbalétriers et de piquiers.
De la cavalerie à la marge, à peine 400 hommes, répartie entre de la cavalerie légère et lourde conçue comme un soutien et un appui à l’infanterie qui est l’épine dorsale du dispositif. Seulement 13 pièces d’artilleries sont disponibles
L’artillerie est placée sur une élévation du terrain.
A l’avant les arquebusiers protégés par un fossé et des pieux disposés pour la bataille.
L’infanterie et la cavalerie soutiennent le dispositif à  l’arrière des tireurs et sur les flancs.


Le déroulement de la bataille
Le commandant espagnol est prudent, il se sait plus faible que les français avec ses artilleries et il connait le danger que représentent les chevaliers français s’ils arrivent à bousculer ses infanteries. Son déploiement est bâti en fonction de cela.
Il connait aussi très bien le caractère impétueux des chevaliers français et il va ruser terriblement avec cela pour leur tendre un terrible piège.
Le commandant espagnol lance une attaque avec ses unités de cavalerie légère. Croyant l’ennemi à sa portée la cavalerie lourde française se lance au galop à la poursuite de la cavalerie espagnole qui fuit, servant d’appât.
Prise dans son élan la cavalerie lourde française va se retrouver, face aux arquebusiers espagnols, bloqués par la palissade de pieux et les fossés creusé pour l’occasion.
Les arquebuses font merveilles contre ces chevaliers dans une impasse.
Pourtant l’arquebuse n’est pas une arme bien précise ni a grande portée, mais devant cette masse de fer vêtus, elles font merveilles et leurs projectiles sont capables de perforer les cuirasses les plus endurantes. Les tirs font mouche et déciment les premiers rangs français.
Voyant très vite le piège dans lequel elle est tombée la cavalerie lourde décide de contourner l’obstacle plutôt que de rebrousser chemin. Décision surprenante de prime abord mais compréhensible quand on se réfère à la logique chevaleresque. Mais décision désastreuse  car dans ce mouvement les cavaliers encore en vie se font mitrailler et leur armure ne leur ait d’aucun secours, d’aucune protection. C’est un vrai  massacre qui prend fin avec la mort du commandant qui condit à la fuite des quelques chevaliers restant.
En quelques dizaines de minute l’unité d’élite de l’ost française est déconfite, taillée en pièce. La noble cavalerie lourde est anéantie par de simples arquebusiers.

Voyant cela l’infanterie entre en action et tombe elle aussi sous les balles des arquebusiers. Quand l’infanterie française approche, les arquebusiers laissent place à la nombreuse infanterie espagnole appuyée par la cavalerie encore disponible qui finit le travail. La perte de l’artillerie par l’armée espagnole n’aura rien changé au résultat de cette bataille.

En moins d’une heure d combat l’armée française est détruite.

Quelques images illustratives



_________________

- Recrue => 21/11/2015
- Lieutenant => 04/12/2015
- Premier-lieutenant => 16/12/2015
- Lieutenant => 18/12/2015
- Premier-lieutenant => 26/12/2015
- Capitaine => 14/01/2016
- Capitaine-commandant => 27/01/2016

- Colonel => 09/02/2016
- Général de brigade => 11/03/2016
- Général de division => 22/04/2016
- Général => 24/06/2016

- Maréchal => 14/03/2017
- Brigadier => 14/04/2017
Revenir en haut Aller en bas
Shenshenko
MEDAILLE: PARTICIPATION + FIDELITE+ 3EME MEILLEUR DU CLAN SUR R2TW+ 1ER DU CLAN SUR NTW
MEDAILLE: PARTICIPATION + FIDELITE+ 3EME MEILLEUR DU CLAN SUR R2TW+ 1ER DU CLAN SUR NTW
avatar

Messages : 8138
Date d'inscription : 31/01/2015
Age : 20
Localisation : Sur Terre

MessageSujet: Re: La bataille de Cerignole: 28 Avril 1503   Lun 23 Nov - 22:03

excellent récit de quelques choses que je ne connaissais pas !

_________________
Résultat de tournois a mon actif :
NTW Premier League  Naval 1 vs 1 2015 : 6e/16
Roma Event 1 vs 1 2016 : 2e/16
Tournois Printemps Francophone R2TW TWS 2016 : 5e/24

Titre chez les sda:
- Meilleur joueur de la team sur NTW.
- Meilleur joueur de la team sur NTW naval.

- Troisième meilleur joueur de la team sur R2TW.

Tant que je vis tu seras toujours menacé ,tant que je suis loin de toi continue a fuir ,si je te trouve tu mourras dans d'atroce souffrance .
Proverbe de Shenshenko

C'est l'esprit d'équipe qui nous rend plus forts que les autres.
Proverbe de L'EMPEREUR Shenshenko


Revenir en haut Aller en bas
http://clansda.forumactif.org
 
La bataille de Cerignole: 28 Avril 1503
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1503 - la bataille du Garigliano .
» exposition: bataille de Toulouse du 10 avril 1814
» La Bataille de Moeckern 1813
» 6 avril 1362 Bataille de Brignais
» Bataille du lac de Peipus 5 avril 1242: la part du mythe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le clan Le Seigneur des Anneaux :: Epoque de la Renaissance-
Sauter vers: